English follows….

À qui s’adresse le stage :

Ce stage est ouvert à toutes les cornemuses Sol/Do (possibilité d’approche polyphonique en cas de présence de 20 et 23 pouces).
Maîtrise correcte de son instrument requise.  Chacun doit être capable d’apprendre une mélodie à l’oreille.

Présentation de l’artiste :

Formé initialement à la cornemuse du centre de la France au CRD de Châteauroux, Louis Jacques explore les musiques traditionnelles à travers de multiples expériences artistiques et pédagogiques.

Il évolue tout d’abord dans le terrain du bal en Berry, jusqu’à créer en 2011 le CHNUT (Collectif Hilarant Nullement Utile à la Tradition), collectif d’artistes et association organisatrice d’événements reconnus dans le milieu des musiques traditionnelles. Implanté dorénavant en Auvergne, Louis Jacques est à l’initiative de différentes formations musicales explorant les paramètres intrinsèques aux musiques traditionnelles : la transe issue des motifs frénétiques et répétés de Super Parquet à la poétique intimes des chansons du patrimoine orale avec La Preyra en passant par le groove et la fièvre du bal avec Radical Strapontin… Riche de ces expériences musicales, il fonde le label coopératif Clermontois Astruc.  Titulaire du Diplôme d’État en enseignement artistique (musiques traditionnelles), il enseigne depuis 2013 au sein de l’école de musique et de danse associative Les Brayauds. Il participe à la création en 2017 d’un orchestre à l’école des musiques de l’oralité et dispense de nombreux stages à travers la France, en particulier lors du festival Les Volcaniques. Sa pratique pédagogique l’amène depuis à intervenir et contribuer au niveau national à la réflexion autour de la formation en musiques traditionnelles (colloques, rencontres, formation de formateurs).

Description :

Depuis quelques décennies, La musette du Centre semble sortir de son marquage berrichon pour devenir la cornemuse « couteau-suisse » en partout en France, en Europe, voir plus encore! Elle reste cependant ouverte aux particularismes stylistiques inhérents aux pratiques de cornemuses en France. Nous esquisserons un panorama des styles et répertoires du « grand centre de la France » (Berry-Bourbonnais-Auvergne) à travers l’une des danses majeure du répertoire Français : la, ou plutôt LES bourrées.

Il est prévu que les stagiaires, s’ils le désirent, puissent interpréter le répertoire acquis devant public compagnie des stagiaires de vielle à roue en compagnie des stagiaires de vielle à roue lors d’une brève performance dans le cadre du Concert gratuit présenté à l’église le dimanche.

Renseignements pratiques (horaire, fonctionnement…)

Je m’inscris maintenant!


—ENGLISH—

Level:

The workshop is open to all the pipes g/c.
(Possibility of polyphonic approach in case of presence of 20 and 23 inches).
Required level: correct mastery of his instrument.  Everyone must be able to learn a tune by ear.

Description:

A work on the repertoires of Auvergne and Limousin, especially on those attached to the local bagpipes: cabrette and chabrette. The ornamental elements inherent to these practices and the rhythmic notions of phrasing will be explored.

For a few decades, la musette du Center seems to be coming out of its Berrichon brand to become the « knife-Swiss » bagpipe everywhere in France, in Europe, see more!
However, it remains open to stylistic particularisms inherent in bagpipe practices in France. During the prefestival classe, we will sketch a panorama of the styles and repertoires of the « great center of France » (Berry-Bourbonnais-Auvergne) through one of the major dances of the French repertoire: THE or rather LES bourrées.

It is intended that students may, if they wish, interpret the repertory acquired in public in the company of students of hurdy-gurdy (during a brief performance on Sunday’s free concert at the church).

Practical information (schedule, fees…)

I want to register now!