Les Québécois complètement fous du Cirque Alfonse osent tout, même faire du cirque dans une église. Musical, acrobatique, burlesque, « miraculeux » ! 

Le commun des mortels va à l’église, ou dans n’importe quel autre lieu de culte, pour prier, s’élever et faire communauté. Au Québec, pour les artistes du Cirque Alfonse, l’église est avant tout un lieu de vie. On y mange, on y tricote, on y chante des chansons grivoises et tous les rituels religieux sont le prétexte à inventer joyeusement une autre façon d’atteindre le divin. Embarquez avec nous et participez à cette célébration collective, déjantée et surexcitée. Avec le Cirque Alfonse, on va avoir du fun !

Ça chante, ça joue de la scie, ça sonne les cloches, ça s’envoie en l’air… Ils sont neuf sur le fil de la force, de la dérision et du risque dans une « messe à gogo surréaliste » ponctuée de moments musclés et spectaculaires ! Pas de doute, le passage du Cirque Alfonse à Chants de Vielles sera unique et  étonnant! 

Mise en scène Alain Francoeur
Avec Antoine Carabinier Lépine, Julie Carabinier Lépine, Jonathan Casaubon, Jean-Philippe Cuerrier, Genevieve Morin, Nikolas Pulka
Composition de la musique originale David Simard
Musiciens Josianne Laporte, David Simard, Guillaume Turcotte
Conception des éclairages Nicolas Descôteaux
Scénographie Francis Farley
Costumes Sarah Balleux
Direction artistique Antoine et Julie Carabinier Lépine
Direction technique Hugo Hamel et Nicolas Descôteaux
Support à la création Alain Carabinier et Louise Lépine
Construction des éléments scénographiques Alain Carabinier et Sylvain Lafrenière
Conception de la balançoire acrobatique Renaud Blais
Un spectacle du Cirque Alfonse

Remerciements Municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez, Le Conseil des Arts, de la Culture et du Patrimoine (CACP), Maison Staner, Boulangerie Saint-Viateur, Fromagerie La Suisse Normande, Café Terra / Pierre Lépine, Le Patin Libre, Hermel Boivin, Jean-Luc Arène, Guillaume Saladin, Timber Preservation Society, En piste

Une activité réalisée en collaboration avec le Fonds Culturel de la MRC de La Vallée du Richelieu, ainsi qu’avec La Fabrique de Saint-Antoine-de-Padoue